Projets communautaires réalisés

Je partage mon coffre à outils (2016-2017)

Grâce à une subvention de l'Institut Barthélémy Joliette, la Maison des jeunes a réalisé le projet "Je partage mon coffre à outils". Cette initiative visait à aider les jeunes à prendre conscience de leurs compétences personnelles et académiques, en acquérir de nouvelles, et ultimement à transmettre leurs savoirs aux pairs. Ils ont vu leur estime d’eux-mêmes et leur sentiment de compétences personnelles augmenter, ont brisé leur isolement et ont crée un réseau solidaire qui sera présent dans la communauté, dans le milieu scolaire, sportif, culturel et personnel.

Ce projet s'est décliné en trois volets:

1- Un camp initial sur l'estime de soi: Réalisé en août 2016, 8 jeunes ont pu profiter d'un hébergement au Camp Lasalle pendant 3 jours pour apprendre à mieux se connaître via des activités sportives et éducatives;

2- L'accès à une période hebdomadaire d'entraide aux devoirs à la Maison des jeunes; un endroit calme et encadré pour favoriser leurs études pour tous les jeunes de la MRC pour 2016-2017 et qui se poursuit en 2017-2018;

3- Des ateliers gratuites et accessibles à tous, qui ont eu lieu régulièrement à la Maison des jeunes. Elles portaient sur divers sujets en lien avec l'estime de soi (les types d'apprenants, d'intelligence, etc.)

[caption id="attachment_456" align="aligncenter" width="300"] Une pause lunch au camp sur l'estime de soi...[/caption]

Campfiance (2015-2016)

En partenariat avec l'École des Prairies, la Maison des jeunes a offert un campfiance aux élèves de 3e cycle du primaire. Sélectionnés par leur enseignant-es, les élus ont eu la chance de vivre un camp de 2 jours pour favoriser leur intégration au secondaire.

Ces deux journées avaient pour objectifs d’amener les jeunes à développer des habiletés sociales, à se faire de nouveaux amis et à prendre leur place dans un groupe. Ce fut l’occasion pour eux de vivre de belles activités tout en créant des liens tant avec d’autres élèves qu'avec les intervenants de la Maison des jeunes. L’animation et la supervision ont été assurées par l’animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire de l’École des Prairies – Madame Valérie Therrien – et les intervenant-es de la Maison des Jeunes, Catherine Gravel-Roussel et Marie-Chantal Bouchard.

Une restructuration des effectifs des animateurs de vie spirituelle a mis un terme au projet. Des démarches sont actuellement en cours pour le redémarrer et l'élargir à d'autres écoles primaires de la MRC de Joliette.

Le projet « Bécik jaune » (2009-2014)

 

Description

Ce projet émane d’un besoin exprimé par certains jeunes d’avoir des vélos mis à leur disposition, à la Maison des jeunes, pour leur permettre d’effectuer des courses ponctuelles et locales.
Ayant eu vent d’une initiative de ce genre à St-Hyacinthe, l’idée d’implanter un projet de ce type a germé au sein de l’équipe du Café-Rencontre 12-17 en 2005.

Considérant que :

  • La Ville de Notre-Dame-des-Prairies (NDP) est adjacente à St-Charles-Borromée (SCB) au nord-ouest et à Joliette au sud-ouest et qu’elle est entourée de nombreuses municipalités rurales telles St-Ambroise de Kildare, St-Paul de Joliette, St-Thomas, Notre-Dame-de-Lourdes, etc.
  • Plusieurs personnes provenant de ces municipalités utilisent le transport en commun pour se rendre à Joliette mais elles doivent payer à nouveau pour chaque autre déplacement.
  • La culture de l’automobile augmente les émissions de gaz à effet de serre et qu'il est impératif de la modifier pour réduire notre impact sur l'environnement.
  • L’activité physique est une bonne solution pour prévenir l’obésité et les maladies cardiaques.
  • Le taux de décrochage scolaire est très élevé dans notre MRC.

La Maison des jeunes (MDJ) a démarré le projet « Bécik Jaune » dont la mission est de fournir à l’ensemble de la population du Grand Joliette un moyen de transport actif, écologique et gratuit; l'accès à des vélos communautaires. En plus de répondre à ces critères, voici les objectifs spécifiques auxquels répond ce projet :

  • Offrir la possibilité pour certaines personnes plus démunies d’avoir accès à des vélos sécuritaires pour leurs déplacements et ainsi, briser l’isolement et augmenter leur autonomie.
  • Promouvoir l’implication bénévole et l’action communautaire auprès des jeunes impliqués dans l’ensemble des étapes du projet.
  • Permettre aux jeunes impliqués dans le projet d’acquérir de nouvelles compétences, habiletés et de favoriser leur développement.
  • Contrer le décrochage scolaire en maintenant aux études les participants grâce à leurs appartenances au projet Bécik jaune.

Chaque année, une collecte de vélos auprès des citoyens, en collaboration avec le Conseil Régional de l’Environnement de Lanaudière et VÉLOBATO, permet l’approvisionnement en vélos. Ces derniers sont soit remis en état soit démantelés pour les pièces par l’équipe de VÉLOBATO, des jeunes en adaptation scolaire dans le cadre d’un projet de persévérance scolaire. Ces jeunes s’occupent également de l’entretien des vélos ainsi que de la promotion du projet par le biais de patrouille à vélo tout au long de la saison. Bécik jaune, c’est concrètement, des supports à vélos jaunes identifiés à l’effigie du projet, disposés dans plusieurs endroits stratégiques sur lesquels il y a des bicyclettes sécuritaires spécialement identifiées que les gens peuvent prendre et utiliser. Ils n’ont qu’à les remettre ensuite sur l’un des supports près de leur destination. Le vélo est alors disponible pour un autre usager. Chaque support et vélo jaune est muni d’une affiche expliquant les règles d’utilisation, les règles de sécurité routière à vélo et d’un numéro de téléphone pour signaler un problème ou émettre un commentaire concernant le projet. Chaque vélo a son propre numéro d’indentification afin que les usagers puissent signaler les problèmes techniques ou bris.

En 2011, les jeunes mécanos patrouillaient tous les vendredis après-midi afin de réparer si possible la flotte sur place, ramener et remplacer les vélos trop endommagés à l’atelier de réparation. En 2012, un effectif de six patrouilleurs a été affecté à cette tâche. Les patrouilleurs avaient en plus, le mandat de rencontrer les citoyens pour les informer sur le projet, les bienfaits du transport actif et pour les sonder sur leur utilisation des béciks jaunes et/ou d’autres modes de transport actif. Ils ont également offert des ateliers sur la sécurité routière et les bienfaits du transport actif aux groupes 10-12 ans des camps de jour du Grand Joliette. Au cours de la saison 2012, ce sont près de 1200 citoyens qui ont été ainsi approchés (voir Rapport saison 2012.pdf)

Quelques statistiques pour ce projet :

Année 2009-2010 2010-2011 2011-2012
# de vélos 25 76 400
Km parcouru 100,8 696 000 2 520 000
GES non produit (tonne) 0,02 145 525
Déchets (kg) détournés des sites d’enfouissement 227 863 4535,9
Durée saison (jours) 84 116 105
Emplois étudiant créent 1 3 6

Bien s'alimenter chez nous (2013-2014)

Ce projet réalisé grâce au soutien financier de la CAJOL (Communauté d'action Jeunesse de Joliette)  s'intégrait dans la promotion des saines habitudes de vie. Par le biais de visite aux producteurs locaux et de cuisine collective, il visait les objectifs suivants:
 
  • Faire connaître aux jeunes qui fréquentent la ressource les différents producteurs locaux;
  • Les sensibiliser aux bienfaits d'une alimentation saine et variée;
  • Leur faire découvrir de nouveaux produits et/ou façon de les apprêter;
  • Leur faire découvrir les différentes étapes de transformation des aliments.

Nous avons profiter de cette occasion, pour faire de ces soupers un lieu de discussions thématiques, soit de prévention ou culturelle. Les jeunes ont également eu l'occasion de participer à deux festivals agroalimentaires de leur choix soit le Festival Nuits d'Afrique à Montréal et le Festival gourmand de St-Jacques.

IMAG1464

La récolte de canneberges

Projet Impro itinérante (2013-2014)

L’objectif du projet était d’exploiter de façon ludique, les principes de l’art de l’improvisation pour développer des habilités sociales chez les adolescents. À partir des règlements complexes en vigueur, nous avons sélectionner avec les jeunes ceux qui prônaient les valeurs du projet Maison de jeunes. Ainsi, nous avons rendu cette activité plus compréhensible et donc plus intéressante pour les novices. La pratique de cette activité a permis aux jeunes de développer leur talent de communicateur, leur créativité, leur concentration, leur vivacité d’esprit et de développer leur estime de soi par la confiance, le partage et la collaboration.

L’Impro itinérante, comme son nom l’indique, s'est déplacer dans les différents milieux fréquentés par les jeunes de 12 à 17 ans afin d’élargir leur environnement, de faire de nouvelles connaissances et cela, dans un esprit de coopération car les équipes étaient constituées de façon aléatoire avec les participants présents au fil des rencontres. D’octobre à juin, 7 rencontres sur 9 planifiées ont finalement été réalisées dans différentes localités de Lanaudière.

Le lancement a eu lieu le samedi 28 septembre 2013 lors des journées de la culture avec une activité ouverte à tous à la salle communautaire de Notre-Dame-des-Prairies, en collaboration avec la Ligue d'impro Amateur de Lanaudière (LIA).

 

Calendrier des rencontres ayant eu lieu:

Date

Endroit

Heure

2013-10-25 MDJ de Mascouche, 2522 Chemin Ste-Marie 19-22h
2013-11-15 St-Gabriel, Bibliothèque municipale 19-22h
2013-12-13 Mdj de L’Assomption, 312 St-Jacques 19-22h
2014-01-18 Mdj de Lavaltrie, 47 Ch. de Lavaltrie 19-22h
2014-02-21 Mdj de St-Michel, 390-A Matawin 19-22h
Annulée Mdj de Repentigny, 50 Thouin Annulée 19-22h
Annulée Mdj de Terrebonne, 1154 côte Boisée 19-22h
À déterminer À déterminer 19-22h
2014-06-13 Mdj La Piaule de Joliette, 422 St-Pierre Sud 19-22h

À la découverte du guide alimentaire (2012-2013)

Ce projet comportant trois volets a été réalisé grâce au soutien financier de la CAJOL (Communauté d’Action Jeunesse de la MRC de Joliette),

1er volet : L’idée lunch

Les jeunes étaient invités à concevoir des idées de lunch incluant un item de la boîte à lunch soit le repas principal, la portion de légumes ou un dessert sain. Chaque dernier mercredi du mois, les jeunes cuisinaient en grande quantité l’item choisi de la boite à lunch mensuelle.

Des dégustations furent ensuite offertes le lendemain midi en alternance aux écoles secondaires Thérèse-Martin et Barthélemy-Joliette. Pour réduire les risques associés aux allergies, la liste des ingrédients était également  affichée lors de ces dégustations. Afin que les jeunes puissent les reproduire les recettes sont facilement accessibles via notre site Facebook (Café-Rencontre Grand Joliette)

2e volet : Les capsules d’infos

Les jeunes par le biais d’activités ludiques ont appris des informations sur les groupes alimentaires du guide canadien. À partir de ces connaissances, ils devaient réaliser des capsules informatives multimédias. Ces capsules et les activités ludiques associées seront mises en commun pour créer un guide d’animation à l’intention d’autres organisations qui oeuvrent avec les jeunes.

3e volet Les soupers communautaires thématiques

Chaque mois, les jeunes choisissaient un repas santé qu’ils préparaient et dégustaient ensemble lors d’un souper thématique. Les thématiques furent choisies en fonction de leurs besoins, en invitant une personne au fait du sujet choisi ou par le biais d’un atelier préparé par les animateurs de la Maison des jeunes.

Sport Action mdj (2012-2013)

Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier de la CAJOL (Communauté d’Action Jeunesse de la MRC de Joliette). Tous les samedis, de 13 à 15h, les animateurs amènaient les jeunes intéressés au Dojo de Dominique Morin, pour une séance de Karaté et d’autodéfense. Sensible à la réalité des Maison de jeunes, Sensei Morin, les a encadré et leur a permi d’évoluer à leur rythme à travers les arts martiaux. Le tout s'étant terminé par une séance de cassage de planches.

 

 

Karaté 2013

Jeunes engagés envers le climat (2010-2012)

En collaboration avec le Conseil Régional de l'Environnement de Lanaudière (CREL) et grâce à une subvention du FRIJ (Fond régional d’investissement jeunesse) du Forum jeunesse Lanaudière, des ateliers ont été réalisées dans les maisons de jeunes membres du RMJQ (Regroupement des maisons de jeunes du Québec). Celles-ci visaient à les informer sur les effets des gaz à effet de serre et inciter les jeunes et les animateurs à entreprendre une action pour réduire leurs émissions en maison de jeunes, appuyés par les chargés du projet. De belles actions dont la fabrication de composteurs externes, vermicomposteurs, la plantation d’arbres, la fabrication de savon écologique et l’adoption de pratique verte en mdj sont autant de réalisations qui résultent de ce projet.

Projet enquête (2010-2011)

Conscient de la pertinence de sa mission et étant donné la grandeur de ses locaux, la Maison des jeunes pourrait accueillir beaucoup plus de membres. Face à la difficulté d’augmenter le membership, l’équipe du Café-Rencontre s’est lancée en 2010 dans  une enquête de grande envergure auprès des jeunes du Grand Joliette, pour connaître leur gestion du temps et de leurs loisirs en dehors des heures de classe. Grâce à la grande collaboration du personnel des écoles secondaires Thérèse-Martin, Barthélemy-Joliette et de l’Académie Antoine-Manseau, nous avons pu réaliser 3 groupes d’études qui nous ont permis de formuler notre questionnaire. Après un test probant auprès des membres du Café-Rencontre, nous avons sondé sur une base volontaire près de 300 jeunes fréquentant ces écoles à l’automne 2011.

Rapport d'enquête

Cuistot en herbe(2009-2011)

Grâce au soutien financier du CAJJOLS (Comité d’Action Jeunesse Joliette Sud), nous avons réalisé des ateliers de cuisine collective thématiques. Chacun des ateliers comprenait des informations concernant l’hygiène et quelques techniques culinaires (termes utilisés, technique de coupe, valeur nutritive etc.). Toutes les étapes de préparation du repas santé étaient effectuées par les jeunes sous la supervision des animateurs. Selon la thématique, des jeux interactifs ont permis de donner des informations spécifiques. Le tout se terminant par un repas communautaire des plus animés.

Rével’active (2009-2011)

Grâce au soutien financier  du CAJJOLS (Comité d’Action Jeunesse Joliette Sud), nous avons permis aux jeunes de découvrir 24 disciplines sportives de leur choix. Ils ont pu entre autre expérimenter l’intercrosse, l’acrobatie de cirque et l’escalade sur paroi rocheuse. Cette dernière activité a été offerte à un prix dérisoire aux jeunes grâce également aux efforts d’Éric Morin, un ancien jeune du Café-Rencontre. Une subvention de la Fondation du Tisonnier nous a également permis d’équiper l’organisme en équipement sportif.

La carte des droits (2009-2010)

En collaboration avec REPARS, un organisme de justice alternative, la Sûreté du Québec et une conseillère de l’aide juridique, la Maison des jeunes a conçu une carte des droits et obligations en format de poche. Cet outil a été rendu disponible pour l’ensemble des organismes œuvrant auprès des jeunes de la province à condition de les remettre gratuitement aux jeunes suite à un atelier d’animation sur le sujet

voir modèle et bon de commande (version .doc).

Aide aux devoirs et leçons pour les élèves du primaire (2009-2010)

Grâce à la collaboration du personnel de l’école Dominique-Savio, durant cette année scolaire, du mardi au jeudi les animateurs allaient chercher, les élèves de 5 – 6ième année à leur école pour leur offrir ce service de 15h30 à 16h30 dans un local spécialement aménagé pour la concentration à même les locaux de la Maison des jeunes. Chaque semaine, une thématique était abordée pour les aider à organiser leur travail et développer leur autonomie.

Ateliers sur l’estime de soi (2007-2009)

Face au constat de l’équipe d’animation sur la difficulté qu’ont les adolescents à s’apprécier tel qu’ils sont, les ateliers « On s’prend pas pour d’la marde » sont nés. Ces ateliers récurrents portant sur les différentes facettes de l’estime de soi ont permis aux jeunes de se voir autrement, le tout se concluant par une séance de photos personnalisées gracieusement offerte par Philipe Dubois, photographe.

Projet de Sécurité Alimentaire (2006-2007)

Avec la mise sur pied du Comité Bonne Bouffe en mai 2006, les jeunes avaient pour but de promouvoir le projet visant à responsabiliser les jeunes face à l’alimentation et à leur santé. Nous avons réalisé un jardin communautaire, des ateliers sur divers sujets, plusieurs soupers communautaires santés, et fait la promotion de l’intégration de l’activité physique dans un régime de vie sain. Projet réalisé grâce à une subvention octroyée via le programme en sécurité alimentaire de l’agence de santé et des services sociaux.

Projet de couture (FripADOS) (2006-2007)

Grâce au soutien financier du FRIJ (Fond régional d’investissement jeunesse), par l’entremise du Forum Jeunesse Lanaudière les jeunes ont pu apprendre à modifier ou confectionner leurs propres vêtements à partir de matériel recyclé, sous l’encadrement d’une créatrice de mode  embauchée pour la durée du projet. Créations, qu’ils ont eu le bonheur de nous présentées lors du défilé de mode verte qu’ils ont organisé sous la tutelle de Kim Marsolais en collaboration avec plusieurs partenaires dont des designers locaux à l’église de Notre-Dame-des-Prairies.

La Fripados (1999-2006)

Une friperie familiale qui a vu le jour en 1999 grâce à une subvention du fond de lutte à la pauvreté. D’abords à même les locaux de la Maison des jeunes puis ayant pignon sur rue au coin des rues Lajoie et Lanaudière, ce projet répondait à deux besoins exprimés par les jeunes. Le premier étant d’avoir accès à des vêtements de marque à petit prix et le deuxième d’avoir une première expérience d’emploi à mettre sur le curriculum leur facilitant ainsi l’obtention d’un premier emploi. Compte tenu du bilan déficitaire du projet et du la récupération du local par le propriétaire, la Fripados a fermé ses portes en décembre 2006. Ce projet a été rendu possible grâce à de nombreux partenaires financiers notamment Centraide, le Centre local d’emploi et le fond d’économie sociale.

Ressourcerie (2006)

La Friperie La Fripados n’étant plus, nous espérions repartir un projet de plus grande envergure en lui donnant une vie propre. Malheureusement, faute de financement, ce projet n’a pu voler de ses propres ailes, et l’entreprise a dû être dissoute.